Le PS ose parler de justice sociale, quand les Français modestes sont victimes de sa préférence immigrée

Un article de Jacques Guillemain, posté sur http://ripostelaique.com le 28 Juin 2012, qui retranscrit une observation que bon nombre de français font. Des personnes de milieux défavorisés, avec une éducation et une culture que l’on qualifierai gentiment de « modeste », nous on fait partager ce même sentiment d’injustice qu’ils ressentent.

Article du nº 257 :

Justice sociale, justice sociale, nos politiques n’ont que ce mot à la bouche alors que leur politique est de plus en plus inique. C’est le cas avec la préférence étrangère que nos élites ont hissée au rang de dogme incontournable, véritable contre modèle de justice et d’égalité républicaine.

Où est la justice sociale quand on repousse l’âge légal de la retraite alors que tout étranger de 65 ans n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France, a droit à une retraite de 780 euros par mois dès son arrivée ?

Où est la justice sociale quand une femme de paysan ayant travaillé 50 ans à la ferme, n’a pas droit à ces 780 euros au prétexte que son mari et elle dépassent le plafond de 1200 euros de minimum vieillesse pour un couple ?

Où est la justice sociale quand la sécu en faillite continue de payer à l’étranger, sans le moindre contrôle, des retraites à d’innombrables centenaires disparus depuis des lustres ?

Où est la justice sociale quand l’Aide Médicale d’Etat soigne 220000 sans papiers chaque année, à raison de 3500 euros par malade, alors que la sécu ne dépense « que » 1600 euros par affilié qui travaille et cotise ?

Où est la justice sociale quand des étrangers bénéficient de la CMU et d’une mutuelle gratuite, alors que 5 millions de Français n’ont pas de mutuelle, trop riches pour bénéficier de la mutuelle CMU mais trop pauvres pour s’en payer une ? 30% des Français ont différé leurs soins en 2011 !

Où est la justice sociale quand on sait que 10 millions de fausses cartes Vitale sont en circulation et permettent de soigner des milliers d’étrangers sous une fausse identité, au détriment des ayant droit ?

Où est la justice sociale quand la France entretient des milliers de polygames, certains d’entre eux percevant plus de 10000 euros par mois sans travailler, alors que la polygamie est interdite et que nos comptes sociaux sont dans le rouge ?

Où est la justice sociale quand une famille nombreuse étrangère est prioritaire pour un logement social, alors qu’un jeune couple français doit attendre sept ou huit ans son premier logement pour avoir un enfant ?

– Où est la justice sociale quand on sait qu’un million de faux passeports, donnant droit à la manne sociale, sont en circulation sur les sept millions de passeports biométriques soi-disant « infalsifiables » ?

Où est la justice sociale quand un Français né à l’étranger doit prouver sa nationalité à l’administration, ce qui se traduit souvent par un véritable parcours du combattant, alors qu’on brade chaque année la nationalité française avec des milliers de mariages blancs ?

Où est la justice sociale quand on veut donner le droit de vote aux étrangers, alors que  nos élus ont confisqué aux citoyens leur « non » au référendum sur la Constitution européenne et que des millions d’électeurs, de droite ou de gauche, ne sont pas représentés au Parlement ?

Où est la justice sociale quand on accueille chaque année plus de 200000 étrangers non qualifiés, dont notre économie n’a nul besoin, alors que la pauvreté augmente, que nous avons près de 5 millions de sans emplois et que le chômage atteint déjà  40% chez la population immigrée ?

Où est la justice sociale quand le contribuable finance des associations qui ne combattent que le racisme à sens unique alors que le racisme anti français est systématiquement ignoré et les plaintes classées sans suite ?

Où est la justice sociale quand on condamne un journaliste pour avoir énoncé une vérité sur la délinquance étrangère, alors que des rappeurs incitant à la haine ne sont jamais inquiétés au nom de la liberté d’expression ?

Où est la justice sociale quand la délinquance explose et que les droits des voyous passent avant ceux des victimes ?

On pourrait allonger la liste de toutes ces injustices qui disloquent peu à peu la société. Voilà des années que nos élus ont vidé de son contenu notre devise républicaine, n’accordant aux citoyens le droit à la liberté, à l’égalité ou à la fraternité que dans le cadre de plus en plus rigide du politiquement correct. Croyant naïvement réussir l’intégration à coup de mesures  partiales, ils ont bafoué nos valeurs républicaines au lieu d’en faire les piliers non négociables de notre société. La discrimination positive n’est que la consécration de l’inégalité républicaine, mais certainement pas un facteur de cohésion sociale. La justice sociale, il est donc temps pour les politiques d’en parler un peu moins et de la rétablir au plus vite.

Car si l’intégration a totalement échoué, c’est tout simplement parce que nos dirigeants ont confondu anti racisme et acceptation de l’autre, avec le renoncement à nos valeurs. Il ne fallait rien changer au moule républicain qui a permis depuis des siècles à des millions d’immigrés de devenir des citoyens français. Les règles d’intégration qui ont fait leur preuve avec des générations d’immigrés, étaient la force de la République. La faute majeure de nos élus est de les avoir ignorées. 

Jacques Guillemain

source :  http://ripostelaique.com/le-ps-ose-parler-de-justice-sociale-quand-les-francais-modestes-sont-victimes-de-sa-preference-immigree.html

Lettre ouverte au Président de la république

Voici un courrier qui circule sur Internet, dont l’origine m’est malheureusement inconnu. Il mérite d’être reproduit sur ce Blog et ailleurs, tant ce qui y est écrit retranscrit fidèlement ce que bon nombre d’entre nous pensons fortement.

 

Monsieur le Président,

J’espère que votre secrétariat va être submergé par le courrier des retraités !!

Ceux qui sont en retraite de nos jours n’ont pas travaillé 35h par semaine n’ont pas eu 5 semaines de congés payés, 20jours de RTT, n’ont pas commencé

travailler  entre  22  et  25  ans,  et pour  beaucoup  ont  travaillé  après 60  ans,  en ayant commencé à 16 ans voire moins !

Et,  aujourd’hui ils  devraient  être  pénalisés,  quelle  honte  Ils  ont  largement

cotisée  Les  retraités  aident  leurs  enfants,  petits-enfants,  le  chômage  touche tout  le  monde,  les  études  sont de  plus  en  plus  chères,  et  les  grands-parents sont continuellement sollicités, alors STOP.

Il  y  a  des économies à faire  dans  ce  pays,  mais  les  énarques,  les  élus,  sont tellement loin des réalités quotidiennes, il faudrait qu’ils essayent de vivre à 4 personnes, avec  un  SMIG  et  l’APL,  au  bout  de  8  jours  ils  seraient   raides morts… !!

J’ai élevé mes enfants pendant 8 ans et ne le regrette pas, même si ma retraite n’est  pas  complète  ;  avec  1100  euros  de  retraite  par  mois  il  faudrait  que  je sauve le pays ?? Des amies comme moi, ouvrières en couture, touchent aujourd’hui 900 € / mois et les cas comme celui-là ne manquent pas… ces femmes dont il est question, vont sauver la sécurité sociale ?

Honte à vous, gens de gauche, prés du peuple soit disant. Je  n’ai  pas  fait  de  grandes  études,  mais  je  peux  vous  donner  quelques solutions pour faire des économies :

– supprimer  le SENAT qui  ne  sert  rien,  et  que  vous  avez  tant  décrié quand vous n’étiez pas en poste ! 80% de ces gens ont largement dépassé l’âge de la retraite,  et  continuent  de  percevoir  des  revenus  indécents  pour  dormir  dans des sièges confortables !

– supprimer  les  budgets  alloués  par  l’état  aux  organisations  politiques  (des millions  d’euros  !).  La  presse  quotidienne,  les  journaux  télévisés,  débats télévisés, les radios). Suffirait largement à se faire connaitre et dévoiler des programmes, et faire des promesses jamais tenues !

-supprimer les « enveloppes plaisir » des députés, ce qui n’existe pas dans les

pays nordiques bien mieux gérés que le notre, et de toute façon ne rembourser les frais que sur justificatifs comme cela se fait dans les entreprises.

Ces enveloppes sont NOS impôts, alors STOP!

– stop aux voitures de fonction, aux pleins d’essence, y compris les weekends

pour se rendre dans leur résidence secondaire.

– un peu plus de contrôles pour éviter les arrêts maladie de complaisance, qui

combleraient un peu le trou de la CPAM.

– STOP  aux  primes  allouées  aux  médecins qui  ne  prescrivent  pas  trop  de médicaments  !  Ils  font  tout  simplement  le  travail  consciencieusement,  en évitant d’engraisser les grands laboratoires pharmaceutiques, si bien défendus par Me Bachelot, HONTE à elle, elle est prête à tout pour exister.

– passer des accords avec les dirigeants des pays du MAGREB, pour que les

Voyous  étrangers,  soient  emprisonnés  dans  leur  pays  pour  la  durée  de  leur peine,  et  ne  soient  pas à la  charge  de  notre  Pays.  Il  y  aurait  moins  de récidivistes  c’est  sur  ;  les  prisons  chez  eux  sont  de  vraies  prisons  et  non des centre de loisirs qui nous coutent très cher.

– STOP l’AME véritable pompe aspirante !!

– STOP  au  secrétariat  de  la  première  Dame  qui  n’est  pas  élue  et  qui nous coute  trés  cher  !  Mais  il  faut  suivre  la  ligne  de  Mitterrand  !!  et la  presse partisane se tait !

– STOP  aux  voyages à l’étranger  avec  autant  de  ministres,  quand  2  ou  3

suffiraient ;  ces  déplacements  sont  simplement  des  « remerciements »  des

vacances offertes gracieusement…

– supprimer le 8 mai, ne faire qu’une seule fête pour nos Anciens combattants

le  11  novembre.  Cette  journée  travaillée  comblerait  un  peu  le  trou  de  la

Sécurité sociale, ou aiderait les maisons de retraite !

En  France  plus  personne  ne  travaille  en  Mai  et  Aout,  il  faudrait  sans  doute remettre les valeurs du travail à la  mode  !  Les  retraités  peuvent  se  permettre  de dire ça, car le travail ils le connaissent ! Ils ont pratiqué !

– les  Retraités  ont  le  temps  d’aller  en  vacances,  en  weekend,  au  cinéma,  au restaurant, au club de sport (pour certains) et alors ? Ce n’est pas gratuit pour eux,  et  ils  contribuent à l’économie  du  Pays  ! Et c’est  encore  sur  cette population que l’on veut frapper ?

– on  peut  aussi  récupérer  sur  les  abattements  d’impôts  octroyés  aux

journalistes! C’est vrai qu’ils ont largement contribué l’arrivée de la gauche, et

qu’il faut les ménager et les récompenser… mais : motus !

– les retraités propriétaires montrés du doigt !! Mais ils se sont privés toute leur

vie pour ne plus avoir de loyer à payer avec leur retraite; il faut donc pénaliser

les gens prévoyants pour aider ceux qui ont profité de la société toute leur vie

??

– et maintenant ils vont être imposés sur un loyer fictif é de leur maison payée !

Vous n’ignorez pas les tarifs d’hébergement des maisons de retraite…

2200  euros  et  plus/mois, Qui  peut  financer  cela ?  Celles  et  ceux  qui  n’en n’ont pas les moyens se retrouvent dans des mouroirs, alors que les prisons sont de plus en plus luxueuses et gratuites !!

Je vais arrêter la ! Car mon bloc à lettres n’y suffirait pas, et je pense que vous n’irez pas au bout de ce courrier !

Le jugement des petites gens dérange  et ne vous semble pas digne d’intérêt.

La  crise  a  bon  dos,  vous étiez  au  courant  et  vous  saviez  bien  que  vous  ne pourriez  tenir  les  promesses  faites  en  campagne  (mariages  des  homos,  vote des  étrangers,  aide  aux  Rom… la  fameuse  relance dont  vous  aviez  le secret !) c’est  ça  le  discours  de  la  Gauche !  Et des  donneurs  de  leçon  …  que vous êtes !!

Ne méprisez pas ce message et agréez, Monsieur le Président, mes salutations.

(Cette  lettre  exprime  ce  qu’un  trés  grand  nombre  de  personnes découvrent, pensent,  veulent  dire  haut  et  fort ! Hélas  …  je  suis  sur  que  son  destinataire, principal  intéressé,  s’en moquera, enfermé dans sa normalitude … et imbu de sa haute fonction de … Président élu ! … aux capacités réduites

 

Un retraité