Les services de l’état abandonne les personnes âgées,il reste indifférant

Daniel Faivre parle au préfet « des maltraitantes faites aux personnes âgées et aux handicapés » Jeudi 14 Mars 2013

Le pourfendeur des inégalités évoque « la complicité des services l’Etat, sur les injustices et les maltraitances, aux personnes âgées, et aux handicapés. Voici quelques exemples ou l’Etat est responsable de certaines injustices et maltraitantes faites aux citoyens les plus faibles ».                                                                                                         

 

« La maison d’une personne âgée est incendié (incendie criminel) mais certains services de l’Etat parlent d’accident, mettent la cause sur un possible court-circuit causé par l’électricité, alors que c’est faux, tout le monde sait que c’est un incendie volontaire et criminel.

Cette personne âgée n’a jamais rien fait de mal. Là, je parle de maltraitance, et le système Etat est responsable, et ne cherche pas les incendiaires..

Autres injustices faites aux personnes âgées, l’Etat qui ordonne la destruction des maisons ou mobile-home, suite à une décision de justice. Mais de quelle justice ? Cette justice qui laisse les très riches construire sans permis ou les laisse construire, dans des zones non constructibles. Alors que c’est interdit pour les pauvres mais autorisé pour les riches.

L’Etat qui ferme les yeux sur la « mafia » : des notaires malhonnêtes, des huissiers de justice, et des services de tutelle, qui peuvent s’approprier les biens après la mort. L’Etat ne contrôle pas leurs gestions des biens et ce après la mise sous tutelle.

L’Etat qui ferme les yeux sur les maisons d’accueil marron, il y a un manque de contrôle. Ces personnes sont-elles bien soignées ? Et aussi dans les maisons de retraite, disons maisons de retraite pour les riches, et réservé pour les cadres fonctionnaires. Les pauvres du privé n’y ont pas droit, même si certaines personnes âgées sont abandonnées par leur famille. Il y a là passivité de l’Etat alors qu’il a connaissance de ces cas de maltraitante. Ses service ne se pressent pas de réagir. L’Etat donne l’impression de laisser faire.

Fermer les yeux sur les grands rassemblements dans des salles dont la contenance maximum est 800 personnes, mais on y met plus de 2.000, sans la présence d’un service de secours, ni d’ambulance, ce qui est le cas dans certaines villes, et des salle de danse. La présence de la Croix rouge, ou d’ambulanciers reviendrait trop chère.

L’Etat se fait complice de la maltraitance des personnes vulnérables, surtout face aux administrations. Les décisions sont arbitraires. C’et le cas pour les retraites, 69 € ou de 100 € à 400 € moins que le RSA, des administrations qui appliquent des règles, faites par de hauts fonctionnaires et des syndicalistes, et approuvées par les politiques.

Ces fonctionnaires qui sont très forts. A la CGSS : réponse a une demande de CMU vous n’y avez pas droit, vous dépassez le plafond. Les mêmes réponses dans toutes les administrations.
Aux services des impôts, vous êtes maintenant devant des robots. Ce n’est plus des êtres humains, ils sont là pour vous écraser, vous dire que c’est la loi, vous devez payer, au MDPH handicap, au conseil général, à la Caf c’est pareil, devant vous ce n’est plus des êtres humains, c’est le système.

Qui veut vous imposer des injustices que eux appellent lois ?

Paraît-il qu’il existe un revenu minimum vieillesse ? Mais pourquoi des milliers de très pauvres retraités sont en dessous ? Pourquoi les petits retraités qui sont propriétaire de petite case, sont obligés de payer 1.500 ou 1.600€ ou plus de taxes foncière dans certaines communes, sans que personne ne le dénonce ? Les factures d’eau, loyer, EDF et Mutuelle Santé, les pauvres retraités ont trop de charges.

Leurs revendications principales, un revenu minimum vieillesse qui soit appliqué à tous, les droits à la CMUC à un plus grand nombre. Revoir le plafond jusqu’à 1.200 € spécialement pour les retraités qui ont travaillé. Certains payent 150 € de Mutuelle.

Pour les locataires de maison ou d’appartement, des aides logement plus importantes.

Le paiement de la retraite le 4 ou 5 du mois, ce qui devrait être possible. Savoir la date de versement par les caisses de retraite. Certains ne la perçoivent que le 15 ou 20 du mois.

Des impôts locaux à un plus juste prix

Plus d’écoutes, qu’ils reçoivent plus d’informations, mettre en place un n° d’appel gratuit pour qu’ils puissent signaler un problème.

Une concertation de toutes les administrations, retrouver toutes les personnes âgées isolées ou malades, handicapées de plus de 50 ans.

Abandonner les personnes âgées dans la misère, oui c’est maltraiter ceux qui ont travaillé, ne plus nous faire payer une Mutuelle santé alors que la Sécu nous a déjà prélevés, sur nos feuilles de paie. L’Etat nous fait payer deux fois, et veut donner à d’autres la santé gratuite, souvent sans avoir travaillé.

L’état qui affirme que c’est de la responsabilité du Conseil général.

Disons plutôt c’est le système, les fonctionnaires, et tous les syndicalistes, un protocole. Combien de documents de commissions pour aider un pauvre vieux dans la misère.

Des fonctionnaires à qui on ne demande pas de travailler mais d’appliquer le protocole, les textes. Peu importe si plus d’une centaine se suicide chaque année. Ils ne peuvent plus avoir de soutien, d’écoute. Ils sont presque toujours face à des robots.

Recevez mes sincères salutations ».  

Daniel Faivre

 

Publicités