Propositions et infos Handicap

Remis à la Préfecture de ST- DENIS le lundi 5 aout 2013
Philippe Régnier, président de l’association La Voix d’Or
Propositions pour Améliorer la Vie des Handicapés et des retraités les plus pauvres :
1) AAH à vie avec une revalorisation tenant compte du gout de la vie chère pour la réunion
2) CMUC automatique pour tous les handicapés ayant au moins 50 % d’handicap
3) Priorité absolue pour tout handicapé demandant un logement social, avec adaptation à son handicap
4) Obtention d’un prêt bancaire gratuit pour toute personne atteinte d’une maladie du tableau 1 (cancer, AVC, diabète, etc..)
5) Suppression du remboursement de l’ASPA par les héritiers ayant de faibles ressources.
6) Plus de participations des associations et des Bénévoles concernées lors des tables rondes organisées à la préfecture ou dans les chambres consulaires.

Propositions de Daniel Faivre de l’association ASIG
Voici les difficultés rencontrés par les handicapées, et par les personnes à mobilité réduite
L’accueil dans les collectivités, MDPH, Conseil Général, Mairie et CCAS : le personnel d’accueil manque très souvent de formation adaptée.
Constat de dysfonctionnements administratifs : manque d’accessibilité à l’information, tracas administratifs, obligation de fournir des multiples exemplaires de justificatifs.
La commission attribue un pourcentage d’handicap qui est trop faible au vue de certains handicaps : exemple : une femme qui n’a qu’une moitié de bras depuis la naissance s’est vue attribuée 79% de taux d’handicap. Il manque 1% pour avoir droit à L’AAH, et on lui refuse, une aide ménagère, et son mari n’a qu’une faible retraite 700€ environs pour deux,
Il est urgent d’établir un point sur la situation départementale pour évaluer et faire une enquête effective sur les taux par rapport aux handicaps effectifs.
Manque d’aménagements dans les transports en communs,
La maltraitance des handicapés, et insuffisance des allocations pour les handicapés.
Etablir des statistiques fiables pour évaluer les personnes âgées de plus 60 ans handicapées, et définir les raisons de leur handicap : accident travail, par maladie professionnelles…
Nous demandons une enquête parlementaire sur les associations et service des tutelles : Ils prennent 16 ou 17% pour leur frais mais souvent ils ne suivent pas correctement leur client.
Nous avons constaté que le justice place trop facilement les personnes âgées sous tutelle. Les organismes en charge de la tutelle n’attribuent que 40 à 60 € par semaine, décidant à la tête du client. Nous demandons un contrôle de ces organismes.
Le transport des handicapés reste trop cher malgré les très grosses subventions du conseil Général, au GIHP
A la MDPH, les dossiers ont parfois 2 années de retard dans le traitement.
Les services des impôts pourraient avoir une autre conduite face aux handicapés et leur réserver un meilleur accueil.