Une injustice sociale Les régimes spéciaux de retraite.

Ce n’est pas de la jalousie mais une injustice sociale, de trop favorisé certains et de mépriser les travailleur manuel du privé,et les agriculteur
Les régimes spéciaux de retraite

Les régimes spéciaux de retraite sont les régimes dont la création est antérieure à celle du régime général de sécurité sociale (1945) et qui ont tenu à garder leurs spécificités. Il s’agit, essentiellement, des régimes de retraite du secteur public ou para-public. Les prestations de ces régimes sont souvent meilleures que celles des autres régimes et, en particulier, de celles du régime général des salariés du privé : cotisations moins élevées, taux de remplacement garanti, mode avantageux de calcul de la pension, possibilité de départs précoces à la retraite, etc.
Actuellement, il reste quinze régimes spéciaux en vigueur et qui ne sont pas en voie extinction. Il s’agit des régimes suivants :
– Fonctionnaires d’Etat,
– Fonctionnaires territoriaux et hospitaliers (CNRACL),
– Ouvriers d’Etat (FSPOEIE),
– SNCF,
– Industries électriques et gazières (IEG),
– RATP,
– Marins (ENIM),
– Mineurs (CANSSM),
– Banque de France,
– Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP),
– Opéra national de Paris,
– Comédie française,
– Clercs et employés de notaires (CRPCEN),
– Ministres des cultes d’Alsace-Moselle,
– Assemblée nationale, Sénat et Conseil Economique et Sociale.
Le poids des régimes spéciaux en 2008
Nombre d’actifs affiliés
4 886 650
dont 344349 (SNCF, RATP, Industries électriques et gazières)
Nombre de bénéficiaires
3 832 812
dont 494 048 (SNCF, RATP, Industries électriques et gazières)
Charges
64,6 milliards d’euros
(dont 9,4 milliards d’euros SNCF, RATP, Industries électriques et gazières)
*Non compris les régimes de retraite de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique et social.
Source : Commission des comptes de la Sécurité sociale
1 124 régimes spéciaux sont toujours en vigueur mais 109 d’entre eux sont en voie d’extinction, c’est-à-dire qu’ils ne comptent plus de nouveaux affiliés. Parmi eux, on compte 102 régimes spéciaux des collectivités publiques d’Alsace et de Moselle, le régime des chemins de fer secondaires d’intérêt général et chemin de fer d’intérêt local (ex CAMR) et celui de la SEITA.
Pour aller à l’essentiel : élections – adossement – age de la retraite – allocation de solidarité – annuités – capitalisation – CSG – décote – départs anticipés – épargne retraite – fraude – inégalité public privé – minimum contributif – minimum vieillesse – Outre-mer – pénibilité – parlementaires – préretraite – rachat de trimestres – réforme – régimes spéciaux – retraite – retraite des élus – réversion – seniors – sncf
© Sauvegarde Retraites — Association à but non lucratif (loi du 1er juillet 1901)
Tous droits réservés — Enregistré à la CNIL sous le № 838452 en 2002
Sauvegarde Retraites — 53, rue Vivienne — 75002 Paris — 01 43 29 14 41

Publicités