Notre But ultime

FAIVRE Daniel A.S.I.G Association-Solidarité-Inter-Génération
Notre but ultime : est que la pauvreté recule. L’association l’A.S.I.G est orientée vers les populations les plus vulnérables : les handicapées, les malades incurables et les personnes âgées. L’allocation adulte handicapée était d’un montant de 776.59 €. En 2014 Revalorisation de l’AAH
La dernière revalorisation en date est entrée en vigueur le mardi 1er septembre 2015. Elle est revalorisée de 0,9 % par rapport à septembre 2014. Son montant passe donc de 800,45 euros à 807,65 euros par mois. …………………………………………………………………………………………………………… En 2015, les montants de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), encore appelée minimum vieillesse, sont les suivants : Personne seule sans ressources : 800 euros par mois, soit 9 600 euros par an. Deux personnes : 1 242 euros par mois, soit 14 904 euros par an.
De nombreuses personnes âgées perçoivent des retraites en dessous de ce montant. Les faibles retraites a la réunion sont de : 100, 150, 200, 300,400, 500, 600, 700, impossible de savoir le nombre de très pauvre retraité malgré nos demande
Nous demandons que le rapport d’activité 2012 de la caisse retraite de La Réunion nous soit transmis. Nous avons demandé à la CGSS de nous communiquer les chiffres des personnes retraitées dont les retraites sont inférieures au minimum vieillesse, la caisse de retraite refuse de nous fournir ces chiffres.
Nous constatons qu’il est impossible d’avoir des chiffres fiables et un état des lieux sur les handicapés et les retraités de La Réunion.
En théorie, le montant minimum d’une retraite, devrait correspondre à l’ASPA (Assurance de solidarité aux personnes âgées) qui est de 787.26 € pour une personne.
Or, l’attribution de l’ASPA aux personnes âgées qui sont propriétaires est assortie d’une condition : La récupération sur la succession.
Les sommes versées au titres de l’A.S.P.A sont récupérables au décès de l’allocataire sur sa succession, si l’actif net de la succession dépasse 39.000 €.
La récupération s’exerce dans la limite d’un montant fixé par année en fonction de la composition du foyer :
6 087,41 € pour une personne seule, • 7 947,72 € pour un couple de bénéficiaires.
Pourquoi une mesure de récupération sur une succession, alors que ces personnes ont payé toute leur vie pour essayer de transmettre un patrimoine à leurs enfants, qui dans le contexte économique actuel ne peuvent pas aider financièrement leurs parents ?
Qui peut vivre avec 776,59 € ou 787,26 € à La Réunion ou même en France Métropolitaine ?

Pour les banques, le gouvernement a de l’argent.
Pour les pays étrangers, le gouvernement a de l’argent.
Pour les étrangers qui demandent asile et aide à la France, le gouvernement a de l’argent.
Pour guerroyer, le gouvernement a de l’argent.
Pour leur salaire, les gouvernants ont de l’argent.

Pour les handicapés, les malades, les retraités, le gouvernement n’a pas d’argent ?

Une entreprise comme la SNCF a su mettre en place des mesures spéciales pour les personnes âgées, sans se baser sur les revenus, (car ajouter de nombreuses conditions, coute plus cher en frais de gestion) en leur permettant de voyager moins cher, pourquoi pas l’Etat ?

Comment l’Etat peut-il s’investir dans la lutte contre la pauvreté pour les personnes âgées, les personnes handicapées et les malades incurables ?

Nous avons un certains nombres de propositions qui devraient retenir votre attention et vous permettre de mettre en place des mesures véritables et fortes :

– Etablir un seuil local de pauvreté réaliste, qui tient compte de la vie chère.
http://inegalites.fr/spip.php?article343
: En France Métropolitaine, ce seuil est estimé à 964 €.

– Augmenter de façon substantielle, à raison de 25%, les allocations des handicapés et le minimum vieillesse afin de donner des revenus décents à cette partie de la population.

Nous avons exploité d’autres pistes où l’Etat serait à son tour solidaire dans la lutte contre la pauvreté pour les populations les plus vulnérables : les personnes âgées, les handicapés et les malades incurables dont les ressources seront inférieures au seuil local de pauvreté.

– Ouverture systématique des droits CMUC,
– Mise en place de tarifs spéciaux pour les transports : bus, avion (suppression de la taxe d’aéroport et de la TVA sur les billets d’avions)…
– Permettre le bénéfice des tarifs sociaux pour le téléphone et l’électricité,
– Suppression de toutes les formes de TVA sur toutes les factures : facture d’eau, d’électricité, de téléphone, de mutuelle, sur les assurances d’habitation, de voitures…
– Suppression des prélèvements sur leurs dépenses de santé
– Suppression de la taxe foncière
– Suppression de la taxe audiovisuelle
– Abrogation de cette mesure injuste de récupération de l’ASPA sur la succession. Les droits de succession sont déjà assez élevés.

Afin de faciliter la mise en place et la gestion de toutes ces mesures, la seule condition sera que les ressources ne dépassent pas le seuil local de pauvreté qui deviendra la référence permettant de mieux mesurer les disparités entre les revenus, d’évaluer de façon transparente la pauvreté à La Réunion. Seul l’avis d’imposition sera demandé comme justificatif auprès des différentes entreprises et une preuve de l’ouverture de leur droit à la retraite, ou un justificatif d’ouverture de droit pour les handicapés.

Les personnes âgées se sont montrées solidaires toute leur vie en travaillant, en cotisant, en payant les taxes, les impôts… Leurs droits n’ont pas cessé de diminuer même leur droit à un revenu décent leur est dénié quand elles arrivent à la retraite. C’est au tour de l’Etat de se montrer solidaire vis-à-vis des populations vulnérables et d’assumer pleinement son rôle. C’est l’Etat qui a décidé de la baisse substantielle des retraites en compliquant le mode de calcul et en le changeant, c’est donc à l’Etat de trouver les solutions pour parer aux injustices qu’il a créé en prenant des mesures draconiennes.

Un peu moins de revenus pour l’Etat, et un revenu décent avec des dépenses maitrisées car uniquement fonction de la consommation réelle et non pas assorties d’une multitude de taxes, des mesures à mettre en place en urgence.

La colère des retraités 0,1% c’est du mépris pour ceux qui ont travaillé

Lettre ouverte a Manuel Valls Premier Ministre
Et a Marisol Touraine et a Tous les parlementaires de la Réunion

La colère des retraités qui n’apprécie pas le 0,1 % d’augmentations
La dernière augmentation des retraites est intervenue le 1er octobre 2015
0,1% 71 centimes pour moi, soit 2 centimes par jour d’augmentations c’est votre mépris
Des plus pauvres retraités que vous punissez d’avoir trop travaillé plus de 50 ans
Pour n’avoir qu’une retraite de misère bien en dessous du revenu minimum vieillesse
Je parle de mépris : le mépris c’est savoir et ne rien faire restez indifférent devant cette misère,
Mais votre gouvernement ne se gène pas pour gaspiller des centaines de millions d’euros
Qui peut vivre avec moins de 700€
Pour les banques, le gouvernement a de l’argent.
Pour les pays étrangers, le gouvernement a de l’argent.
Pour les étrangers qui demandent asile et aide a la France, le gouvernement a de l’argent.
Pour guerroyer, le gouvernement a de l’argent.
Pour le train de vie et faire la fête le gouvernement a de l’argent.
Pour leur salaire, les gouvernants ont de l’argent.
Pour les handicapés, les malades, les retraités le gouvernement n’a pas d’argent.
Créer plus de misère vous savez faire, mais faire ce qui est bien ont ne vous a pas appris sa
Dans vos grandes écoles