Demander nos droits c’est la galère, les fonctionnaires des organismes nous traites comme des esclaves, impôts, C.A.F, C.G.S.S, Bailleur sociaux, assistante sociale

Nous demandons la suppression des impôts locaux et taxes pour les personnes en dessous du seuil de pauvreté a la Réunion                                                                                                                                            https://www.mesopinions.com/petition/social/demandons-suppression-impots-locaux-taxes-dessous/69902?fbclid=IwAR3Dnv-IgAdBZ8PiiFcFjmkwshbZbARwhD-eVDBrsEikYUmWtYcWjgT2Yvs

Un  internaute me répons C déjà le cas, c’est FAUT

Bonsoir non c’est juste les personne qui perçoivent le RSA qui ne paient pas mais tous les autres paye même très chère, les très pauvres retraités son exonéré de la Taxe d’habitation après 60 ans, les chômeurs percevant 500€ d’ASS paye, les handicapées sa serait bien qu’un journaliste s’intéresse a ces injustices                                                                                                                                                                           https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F42

Oui je regarde souvent ce site mais la réalité a la Réunion les pauvres quand ils vont demander leurs droits ils se font jeter, tracasserie administrative, ont leur répond il faut payer je l’ai expliquer à la ministre de L’Outre Mer le 19 Mars a la Nordev ce site c’est pour les Métro et ceux qui ont fait de haute études venez sur le terrain vous comprendrez que les donneurs d’ordres sons sur leur certitude les services des impôts locaux c’est des

Bonsoir non c’est juste les personne qui perçoivent le RSA qui ne pais pas mais tous les autres paye même très chère, les très pauvres retraités son exonéré de la Taxe d’habitation après 60 ans, les chômeurs percevant 500€ d’ASS paye, les handicapées sa serait bien qu’un journaliste s’intéresse a ces injustices

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F42

Oui je regarde souvent ce site mais la réalité a la Réunion les pauvres quand ils vont demander leurs droits ils se font jeter, tracasserie administrative, ont leur répond il faut payer je l’ai expliquer a la ministre de L’Outre-Mer le 19 Mars a la Nordev ce site c’est pour les Métro et ceux qui ont fait de haute études venez sur le terrain vous comprendrez que les donneurs d’ordres sons sur leur certitude les services des impôts locaux c’est des milliers d’erreurs                                                                            donc ça ne sert à rien de faire une pétition pour demander des droits qui existe déjà                                       c’est auprès de la préfecture   qu’il faut gueuler

Mais la taxe foncière pour une très vieille case rouillé, un ex 500€ de retraite 1500€ de taxe et faut attendre 75 ans pour en être exonéré sous certaines conditions                                                                              A l’île de la Réunion les droit sa n’existe pas

La Réunion est un département à part entière les droits existent comme partout, il suffit de les faire appliquer pas de les redemander      C’est FAUT  les droits n’existe pas a la Réunion,  les fonctionnaires en poste a la réunion rabaisse les plus pauvres, les rackette, les humilie, aux Impôts, a la CAF a la CGSS, et dans tous les organismes

C’est pire a la CGSS  ils vous en font baver, vous rabaissent ils vous traitent comme des esclaves, quand vous demandez le renouvellement CMU C ou l’ACS

https://www.mesopinions.com/petition/politique/renouvellement-automatique/18954

Le gouvernement et les donneurs d’ordre vont font croire que vous avez des droits c’est FAUT  en métropole peut-être mais pas à la réunion, a la CAF ils vous propose des allocations c’est un piège a évité, car ils vous demande de tous rendre, remboursement de trop perçu, que faut-il comprendre, ils devrait préciser c’est un prêt  faudra le rendre,  la CAF qui met des milliers de familles d’allocataire en difficulté financière

Je précise que mon article et surtout contre les donneurs d’ordre qui mette en place des mécanismes trop compliqué qui ne tienne pas compte du niveaux de compréhension, ils ne connaisse pas le grand nombres d’illettré

trop de tracasserie administratif qui créer plus de misère, les textes ne sons pas adapté pour les habitants de l’île de la Réunion qui ont connus esclavage et misère

Publicités

Saint-LEU 974 commune très mal géré par des incapables qui ont créer plus de misère, pas d’entretien, déficit très important, le plus mauvais CCAS,médiathèque l’horreur

JOURNAL DES COMMUNES 17 Le Journal de l’Île • Mercredi 10 avril 2019

Saint-Leu  Interrogée par un internaute  en janvier 2018 sur la date d’ouverture de la médiathèque, la mairie avait répondu sur sa page Facebook : « Les travaux  de finition sont en cours (…) Pas d’inquiétude, nous vous tiendrons au courant ». En réalité, il était temps de s’inquiéter. Car ce projet est un cas peut-être unique en France. Il a été baptisé en grande pompe, l’an dernier, pendant le Leu Tempo festival, alors que le chantier était à l’arrêt depuis plusieurs mois ! « On la baptise maintenant et on l’ouvrira en octobre », avait alors promis le maire Bruno Domen. Mais depuis, le temps a passé, le chantier est retourné à sa torpeur. Les seules traces d’avancement visibles ont lieu en conseil municipal où des avenants sont régulièrement votés. C’était le cas en  février avec des avenants à contrats dans l’agencement  de la médiathèque. Un rapide coup d’œil au bâtiment bioclimatique permet de constater les travaux restant  à faire : les garde-corps ne sont pas tous posés, les faux plafond manquent encore et l’électricité est en stand-by. L’entreprise attributaire du marché a été liquidée  en décembre dernier. C’était l’un des plus gros lots de la médiathèque avec un montant de 700 000 euros. « ON S’EST BATTU POUR ÊTRE PAYÉ » Résultat, il faut tout relancer : le diagnostic de maîtrise d’oeuvre (en cours), puis l’appel d’offres, l’attribution du lot, l’exécution des travaux. Bref, au mieux, le chantier ne sera pas terminé avant le mois de septembre prochain. Et encore. « Il n’est pas sûr que les entreprises qui devaient faire les travaux une fois l’électricité terminée reviennent », révèle un entrepreneur qui a terminé son travail et a réussi à se faire payer. Car celles-ci ont été échaudées par les nombreux retards de paiement. C’est d’ailleurs l’une des causes principales du retard pris par la médiathèque. « On était tout le temps derrière eux. On appelait sans cesse, mais c’était laborieux pour avoir un représentant de la mairie. On a multiplié les relances », confie une entreprise qui a enfin réussi à se faire payer. « On s’est battu pour être payé, révèle un autre entrepreneur qui ne veut plus entendre parler de ce chantier. Avec Saint- Leu, on est payé dans un délais de 120, voire 190 jours ! » C’est six fois plus long que ce que prévoit le code des marchés publics ! Légalement, les mairies doivent payer dans un délai de 30 jours. Ces retards de paiement ont obligé certaines entreprises à licencier. Jusqu’à faire faillite ? La question reste en suspens  même si ce n’est un secret  pour personne que beaucoup d’entreprises ont frôlé la liquidation judiciaire. La société d’électricité IDEM avait par exemple d’importants impayés avant de faire faillite. « Il y a eu beaucoup de casse sociale à cause de ce chantier. Personne n’a été épargné. La mairie a mis beaucoup d’entreprises en difficulté », révèle un chef d’entreprise qui a travaillé sur le chantier pour un des lots les plus importants. « Moi, je ne veux plus entendre parler de cette mairie. Je ne réponds plus à leurs appels d’offres. J’ai fais plusieurs chantiers avec elle, mais avant qu’elle nous paye, c’est interminable », ajoute le conducteur de travaux d’une autre société. À ces problèmes, s’ajoute enfin un dérapage du coût global du chantier. La médiathèque devait coûter 5,2 millions d’euros dont 4 millions à la charge de la mairie. Encore maire, Thierry Robert avait fait des pieds et des mains pour obtenir une rallonge du TCO. Un surcoût à 900 000 euros, généreusement payé par l’intercommunalité de l’Ouest.  Jean-Philippe Lutton   Promise pour 2016, la médiathèque du centre-ville ne sera pas prête, au mieux, avant septembre 2019. Entre les retards de paiement, les faillites des entreprises et les surcoûts, le chantier vire au cauchemar. La médiathèque de Saint-Leu devait être livrée en 2016. Elle devrait finalement l’être avec plus de 3 ans de retard (photo d’archives LYL). « On ne sait plus quoi penser de ce chantier » « Ô rage, ô désespoir ». Ce cri de lamentation est poussé par Jöel Pontalba. L’opposant de Saint-Leu craint le pire pour la médiathèque dont il se demande si « elle sera bien livrée un jour ». « On ne sait plus quoi penser de ce chantier. On ne sait pas comment elle a été conçue et, surtout, combien elle a coûté. Ça, on le saura à la fin des travaux, quand toutes les entreprises seront payées. Mais pour le moment, ce n’est pas le cas, loin de là ». L’opposant dénonce de multiples errements dans le chantier : « Les études de sol ont été bâclées et ont dû être refaites. Le mobilier commandé n’était pas adapté. Il a dû être dispatché sur d’autres sites. Et l’auditorium a fait l’objet d’un traitement anti-termites curatif de 8 000 euros l’an dernier ! Le coût de la maîtrise d’oeuvre qui permet d’assurer le suivi du chantier a augmenté de 23 %. les Saint-Leusiens paient 820 000 euros, pour ce résultat ! Ça montre l’amateurisme de cette équipe ». L’élu s’inquiète « de l’encadrement au rabais » que pourrait proposer la médiathèque. L’an dernier, la chambre régionale des comptes avait en effet indiqué que la commune n’avait pas anticipé le coût de fonctionnement des nouveaux équipements.  Contactée, la mairie ne confirme ni infirme vraiment les retards de paiement  aux entreprises. «C’est l’opposition qui dit ça !», tente, malgré tous les témoignages  d’entrepreneurs recueillis, Pierre Catapoulé, le directeur général des services de Saint-Leu. Selon lui, le chantier n’a jamais vraiment été arrêté. «Même quand on ne voyait pas à l’extérieur, il y avait du travail à l’intérieur». Il met les retards du chantier sur le compte des défections des entreprises. «Quand on a un problème avec une entreprise, ça bloque la réalisation des autres lots. Il y a des procédures à respecter : on est obligé de mettre en demeure,  de résilier les marchés en conseil municipal, de les relancer… Tout cela prend du temps, affirme encore Pierre Catapoulé. C’est un chantier complexe. On aurait pu faire plus simple en construisant un bloc de béton. Mais il y a une ossature bois. C’est un beau bâtiment, innovant et bioclimatique. Ce n’est pas un chantier traditionnel». 100 000 livres ont été achetés et sont en cours de catalogage. La mairie confirme que, si tout se passe bien d’ici là, la médiathèque ouvrira en septembre prochain. Depuis 2010, Thierry Robert fait la promotion d’un téléphérique qui relierait Saint-Leu à Cilaos. Celui-ci partirait de Saint-Leu centre, passerait par la Chaloupe, grimperait jusqu’au Grand Bénare avant de redescendre vers Cilaos. Il ne fonctionnerait pas en continu vers le cirque, mais uniquement de 7h à 12h et de 16h30 à 18h30 «en raison de l’ennuagement qui réduit l’intérêt du Grand Bénare». Mais depuis le lancement de l’idée, le projet n’a pas franchement avancé. Certes, la mairie a obtenu que le TCO inscrive ce projet dans son Scot, le schéma de cohérence territoriale. Mais ce document n’oblige en rien à la réalisation d’une telle infrastructure. Et une étude de faisabilité pour un montant de 220 000 euros a effectivement été réalisée pour conclure que le projet… était faisable. Mais à quel coût ? Depuis le lancement de cette idée, l’estimation de l’investissement est passé d’une fourchette de «80 à 130 millions d’euros» à 240 millions d’euros aujourd’hui. Le financement imaginé par la ville pourrait mêler fonds publics et privés. Mais le plus gros obstacle à la réalisation d’un tel mode de transport, en plus de son coût, est son positionnement au milieu du Parc national. Jusqu’ici, celui-ci s’est toujours montré réticent à ce que des pylônes soient implantés dans  des paysages classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Le coût du trajet devrait également refroidir les quelque 150 000 touristes potentiellement intéressés par ce téléphérique : 40 euros par personne ! «À titre de comparaison, l’Aiguille du Midi c’est 50 euros pour un trajet 4 fois plus court», rétorque la mairie. Sauf que l’Aiguille du Midi est inaccessible en voiture. Pour les locaux, des tarifs préférentiels pourraient être proposés. Quant au temps de trajet, il est estimé à une petite heure.

Ma réponse au membre du Gouvernement, sur l’accès aux droit, pourquoi les réponse son non

La question : les difficultés sur l’accès aux droits pour les plus fragiles,

Ils faut demander aux fonctionnaires des impôts qu’ils arrête de maltraités les plus fragiles, âgées,handicapés, et aux employé de la CAF de ne plus envoyer des demande de remboursement de trop perçu allors que pour 80% c’est des erreurs de la CAF, et tous les dysfonctionnements, La Prime d’activité promise, mais très souvent refusé, a la CGSS c’est pire service CMU trop de refus, service retraite, qui n’explique pas ces milliers de personnes âgées qui n’on pas leur droit ou que certains fonctionnaires refuse de leur donné le droit a la santé n’existe plus a la réunion, le droit a un logement décent n’existe pas alors nous parlez de nos droit c’est ce moquez de nous

Prime d’activité mensonge ou dysfonctionnement a la CAF

Le grand mensonge, dire aux habitants de La Réunion qu’ils ont des droits, c’est faux, la Réunion n’est pas dans la bonne case, pour changer il faudrait changer tous le personnel, des impôts, de la CAF, de la CGSS, de Pool emploie, et  aussi faire une enquête sur tous les services sociaux les CCAS, pourquoi les personnes âgées ne veulent pas aller voir les assistantes sociale, les aides financière et alimentaire c’est réservé pour les familles femmes et enfants, elle dépense trop, chaussure et vêtement de marque  Smartphone crédit , eux ils ont droit a des aides, mais les retraités trop pauvres en dessous de l’ASPA minimum vieillesse qui eux n’ont pas de dette donc pas d’aide pas de colis alimentaire, personne ne veut obliger les femmes a  tenir une bonne gestion familiale

Les personnes âgées, les handicapées,  les analphabètes, illettré, le manque de savoir c’est  la pauvreté intellectuelle, nous demandons que le gouvernement et les services et organisme de l’état  arrête de faire croire aux citoyens qu’ils ont des droits, c’est faux, pour un grand nombres, qui n’arrivent pas à déchiffré  décodé votre jargon administratif, j’ai aussi la phobie administrative

La lenteur administrative, les nombreux dysfonctionnements des services administratifs des collectivités et des administrations locales, des organismes CGSS  et CAF, et des services foncier,  la phobie administrative, les milliers d’erreurs des services foncier sur les impôts locaux, qui font payer par erreur des taxes d’habitation et foncière, aux personnes âgées illettré,  les très nombreuses erreurs de la C.A.F  pour eux les trop perçu c’est automatique,  a tort très souvent, a raisons très rarement,  demander ces droit à la C.G.S.S ne rêvés pas qui est le législateur qui vous a fait croire que vous avez des droits, ça n’existe pas à la Sécurité sociale de la Réunion, ils trouvent toujours un prétexte pour vous refuser vos droit, ils dise c’est pas eux c’est les donneurs d’ordre qui  ont mis en place des mécanismes , rouiller, gripper, que chaque caisse interprète à leur façon, a L’île de la Réunion  le bouton refus automatique, ex : vous dépassé le plafond même très peut, 2 ou 3 euros, ou il manque un document, pour demander la CMU C ou L’ACS c’est un parcourt de combattent , infranchissable pour les plus fragiles. Pareil pour les demandes d’A.S.P.A minimum vieillesse, il faut plusieurs années, ils demandent parfois des revenus de personne séparé depuis longtemps, une galère administratives  qui rend malade

Ex. les donneurs d’ordre, créateurs de misère sociale de solitude de désespoir, il est interdit à des personnes âgées de se rassemblée vivre sous le même toit, ils vous obligent à mettre tous les revenus commun, ont pers les droit à l’ACS, au chèque santé, des personnes qui vivait  sous le même toit pour éviter  la solitude, c’est interdit par la lois, si vous êtes a la même adresse, vous êtes obliger de faire une déclarations de revenus commune, pour avoir droit à L’ACS et aux chèque santé.

Un autre mécanisme, frein qui empêche des milliers de personnes âgées et handicapées d’accéder à L’ACS : c’est le forfait logement une injustice sociale pour les plus fragiles, personnes âgées et handicapées de plus de 60 ans, il est urgent de supprimer ce forfait logement pour les ainées et personnes âgées en dessous de 1000€ personne seul et plus pour un couple. Les mutuelles santés profite de rackettez les plus fragiles qui n’ont pas l’ACS.

Les Notaires profitent de la faiblesse des ainées pour les escroquer

Vous pourrez à cette occasion, faire surgir les difficultés sur l’accès aux droits des personnes âgées; vous pouvez également vous inscrire utilement sur la thématique logement ou tout autre.

Signaler des dysfonctionnements des erreurs, une lenteur administrative ce n’est pas sans risque

La grossière erreur de la caisse de Retraite

C’est les services public de la Réunion qui cherche à me déstabiliser,  des contacts  mon prévenu, ils me reproche que en tant que lanceur d’alerte, j’ai dénoncer les milliers d’erreurs, et des dysfonctionnements,  dans les Dossier Retraite, santé et CAF et Impôt, plus de 3000 personnes ont fait appel a moi ma colère  après ces organismes et  ces caisses de retraite complémentaire et leurs signaler les milliers d’erreur volontaire rackette dont sont victimes les retraités qui ne conteste pas, moi j’ai averti le bureau de L’Élysée, Le Premier Ministre, La Ministre de L’Outre MER, La Ministre de la Santé et des solidarités, la direction National de la Sécurité Sociale, Les Préfectures mais je vais faire la chasse aux coupable Retraite complémentaire de misère

R.F.R mon Revenu fiscal de référence 2018 : 9817                alors que le plafond c’est 13037 a La Réunion 

Ma retraite complémentaire c’est 330,48 une misère, mais ce mois-ci je reçois 163,83 , j’exige de recevoir immédiatement ce qui manque, + 300 pour le préjudice 2,07 euros d’augmentation sur ma retraite de janvier mais payer début février 690,51 + 2,07 = 692,58 Et 2,07 Euros pour la complémentaire 330,48 retraite complémentaire Humanis, AGIRC-ARRCO 328,41 + 2,07 = 330,48 Totale 1023 plus 110 euros autre retraite= 1133 euros // je suis en dessous du plafond Pour l’année 2019, vous êtes imposable, avec des cotisations à hauteur de 10,

C’est faut je n’ai jamais été imposable

Cordialement Le mar. 7 mai 2019 à 18:37, CONTACTRETRAITE a écrit : > Bonjour, > > > Vous contestez votre changement de situation fiscale. > > Comme chaque année, nous avons été informés des statuts fiscaux par la > CNAV. > > Le statut fiscal est calculé en fonction de votre salaire fiscal de > référence et des barèmes fixés par les impôts. > > Pour l’année 2019, vous êtez imposable, avec des cotisations à hauteur de > 10.1 %. > >C’est faut je ne suis pas imposable

Or, l’exonération dont vous avez bénéficié en 2018 a continué d’être > appliquée au paiement de votre retraite depuis le 1er janvier de cette > année. C’est la raison pour laquelle nous devons régulariser votre > situation pour les mois de janvier à avril 2019 sur votre pension de mai > 2019. > > Si toutefois vous contestez cette régularisation, nous vous invitons à > nous adresser la copie de vos deux derniers avis d’imposition (celui de > 2018 sur les revenus 2017 et celui de 2017 sur les revenus 2016), > scannés, par retour de ce mail ou par courrier à l’adresse suivante : > > > > *HUMANIS TSA 80010 45079 Orléans cedex* > > Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour notre délai de réponse. > > Nous restons à votre disposition, Monsieur FAIVRE, pour tout complément > d’information. > > > > Votre demande est enregistrée sous le n° 15282027; > > > Sincères salutations, > Votre service Clients, > > [image: Unité d’accueil Retraite contactretraite@humanis.com Tél. : 0811 > 91 00 60

Une augmentation du revenu minimum vieillesse, une arnaque perde de revenus

Une information importante qui touche les milliers de retraités qui reçoivent des petites augmentations mais qui leur fais perdre des droit a la santé?

Une augmentation de revenu qui provoque une perte de pouvoir d’achat ???

L’arnaque sur l’augmentation du minimum vieillesse,

Des personnes  âgées avait droit à l’ACS et le chèque santé, avec 35€ de plus ils perdent les droits  a l’ACS ce chèque de 550 euros, et les droits au chèque santé,  résultat ils doivent payer une mutuelle santé,  de 120€ et plus  ils sont perdant, 85 euros en moins sur leur pouvoir d’achat.  Le gouvernement maltraite les personnes âgées et les plus fragiles.

Ce signalement vient d’un président de club de personnes âgées, une femme de 82 ans né en 1937  attendais son renouvellement depuis novembre 2018, le dossier a été perdus, le service dit à cause des gilets jaune, elle a dut refaire le dossier, qui est refusé  trois mois sans mutuelle santé                              Obliger de payer une mutuelle santé de  117,82 par mois,  elle a un loyer a payer l’eau et l’électricité 

Qu’aurait dû faire les donneurs d’ordre, remontez les plafonds des droits, a la CMU C et a l’ACS en conséquence, et supprimer le forfait logement pour les personnes âgées et handicapées

Quels montants ?

– depuis le 1er avril 2018 = 9 998,40 euros par an (833,20 euros par mois) pour une personne et 15 522,54 euros par an (1 293,54 euros par mois) lorsque qu’un couple (conjoint, concubin, partenaire d’un Pacs) bénéficie de l’ASPA,

– au 1er janvier 2019 =10 418,40 euros par an (868,20 euros par mois) pour une personne et 16 174,59 euros par an (1 347,88 euros par mois) lorsque qu’un couple (conjoint, concubin, partenaire d’un Pacs) bénéficie de l’ASPA,

Cordialement

Pour avoir ces droit,c’est un parcourt de combattent, un mur infranchissable pour les plus fragiles

Gouvernement menteur  qui fait croire qu’on a des droits

C’est faut

Avant de crier la vie l’est trop chère cherchez les vrais causes de cette pauvreté, les services fiscaux ces tueurs de pauvres, la Taxe d’habitation et la taxe foncière doit être revus a la baisse voir supprimer pour les vrais pauvres, ceux dont les revenus sont trop bas en dessous de 1000€ personne seul et plus pour couple ou famille,  ensuite cherché les milliers d’erreurs de la CAF pour qui les trop perçu c’est automatique, ils ont dut appuyer sur la mauvaise touche, une erreur humaine certainement, et cherchez les milliers d’erreurs a la CGSS, ils font tout pour que les citoyens ne puisse avoir leur droit, oui les vrais causes de la grande pauvreté, cherchez pourquoi des fonctionnaires trop zélé trouvent toujours un moyen de nous empêcher par des calcul administratif, vous n’avez pas répondu a la bonne case, ou il manque un document, le quelle aller roder, vous dépasser le plafond vous ni avez pas droit, alors pourquoi faire croire qu’on a des droits

Lettre ouverte que les gilets jaunes apprenne a écoutez les autres

Lettre ouverte que les gilets jaunes apprenne a écoutez les autres

Lettre ouverte aux médias

Indifférence des médias des journalistes, pas un seul article sur les milliers de vrais pauvre. et indifférence des gilets jaunes leur révoltes individuelles, mais ne se révoltes pas contre la vrais pauvreté, les vieux ils ne connaisse pas, ceux qui n’on pas un euros pour les rejoindre dans les rond-point ces très pauvres qui survivent , avec moins de 16 euros par jour, écoutez-vous parler et apprenez a écoutez les autres et vous serez crédible.

Des médias et syndicat qui défende la surrémunération, mais qui reste indifférent devant les sous rémunération, des personnes âgées avec des revenus de misère, bien en dessous du minimum vieillesse, comment appelle-t-on ces retraites de 100€ ou en dessous de 500€ alors que le gouvernement annonce un minimum vieillesse a Janvier 2019 868,20 € personne seul et 1 347,88 € pour un couple, comment s’appelle ces petites retraite la misère moins que le RSA, ça ne va pas encourager les jeunes à travailler, et pour les aînées de plus de 50 ans aux chômage, A.S.S spécifique ça veut dire qu’il ont travaillé un certain nombre d’années, mais pas l’âge de la retraite, mais 500€ comme le RSA, et obliger de payer des très chère impôts locaux, pour les syndicats c’est leur justice sociale, si ta pas assez cotisé, mais travaillé exploité par des patrons malhonnêtes, qui propose je te déclare pas tu gagneras plus, c’est de l’abus de faiblesse sur personne vulnérable, personnes ne vous défend.      Donner un nom à ces revenus retraite de 100 euros ou dessous 500€

Les plus fragiles, personnes âgées, et aînées de plus de 50 ans, handicapées, les malades, analphabète son victime de milliers d’erreurs des services fiscaux, de la CGSS, de la CAF pour les allocataires, victimes des mutuelles santés qui les rackette, des notaires malhonnête, de certaines association de tutelles

 

La Surrémunération pour certains et sous rémunération pour les vrais travailleur manuel du privé, les syndicaliste appelle cela leur justice sociale

Des médias et syndicat qui défende la surrémunération, mais qui reste indifférent devant les sous rémunération, des personnes âgées avec des revenus de misère, bien en dessous du minimum vieillesse, comment appelle-t-on ces retraites de 100€ ou en dessous de 500€ alors que le gouvernement annonce un minimum vieillesse a Janvier 2019  868,20 € personne seul et 1 347,88 € pour un couple, comment s’appelle ces petites retraite la misère moins que le RSA, ça ne va pas encourager les jeunes à travailler, et pour les aînées de plus de 50 ans aux chômage, A.S.S spécifique ça veut dire qu’il ont travaillé un certain nombre d’années, mais pas l’âge de la retraite, mais 500€ comme le RSA, et obliger de payer des très chère impôts locaux, pour les syndicats c’est leur justice sociale, si ta pas assez cotisé, mais travaillé exploité par des patrons malhonnêtes, qui propose je te déclare pas tu gagnera plus, c’est de l’abus de faiblesse sur personne vulnérable,  personnes ne vous défend.

Donner un nom a ces revenus retraite de 100 euros ou dessous 500€  

— 

Le grand débat, un pognon de dingue gaspillé par le gouvernement et par les élus,et collectivités

Allons débattre du Salaire de Brigitte Macron du coiffeur et maquilleur, du gaspillage dingue de L’Élysée, vaisselles et moquette, du gaspillages de Matignon, les très chère déplacement du Premier Ministre, des 600 haut Fonctionnaires de Bercy, du Sénat, de l’assemblée National, des multitudes de Ministère , des très chères subventions aux syndicats corrompu, aux médias, a certaines association qui se disent contre le racisme, mais qui ont créer le racisme, sa coûte  un pognon de dingue pour les contribuable. 

Un pognon de dingue  mais mal distribué                                                                                                                   Qui peut vivre avec moins de 800€ à l’île de la Réunion.                                                                                               Pour les Banques le Gouvernement a de L’argent.                                                                                                          Pour les pays  étrangers, le gouvernement a de l’argent.                                                                                            Pour les étrangers qui demandent asile et aide à la France, le gouvernement a de L’argent.                                   Pour guerroyer, le gouvernement a de l’argent.                                                                                                             Pour  Macron et Brigitte, des dépenses somptueuse pour l’Élysée.

En 2017, le budget total s’élève donc à 102,11 millions d’euros, tandis qu’il s’élevait à 99,26 millions d’euros en 2016. La loi de finances 2018 a fixé ce budget à 103 millions d’euros.                                                   https://www.programme-tv.net/news/societe/211626-maquillage-coiffure-voiture-voila-combien-coute-brigitte-macron/

L’évasion fiscale en France c’est 100 milliard d’euros par ans

https://www.nouvelobs.com/economie/20190121.OBS8848/en-france-l-evasion-fiscale-c-est-100-milliards-d-euros-par-an-le-budget-de-l-education.html#xtor=EPR-2-%5BObsActu17h%5D-20190122

Pour leur gros salaire, les gouvernements ont de l’argent.

Absence de contrôle des retraite verser en Algérie et dans d’autre pays,  a des mort sa coûte un pognon de dingue.                                                                                                                                                                                      Un pognon de dingue et gaspillé par les gouvernements,  et par  certains élus et municipalité, Région mauvaises gestion

Des salaires de gros patrons pour les 600 hauts fonctionnaires de Bercy plus de 30 000€ pour certains, le fisc a le droit de vous voler  de vous ruiner de vous Un détruire, pousser aux suicide, le fisc un organisme de tueur, mais ils laissent les plus riches voler tricher.

Pareil pour les fonctionnaires de l’Assemblée Nationale et du Sénat, et des Ministères, des directeurs d’organismes de Sécurité Sociale, des fonctionnaires de Bruxelles, des grands Patrons EDF  SNCF….  Un pognon de dingue pour la presse les grands médias

Pour les syndicats corrompus, qui ne sont plus crédibles,  La jolie hausse des subventions aux syndicats              Les organisations syndicales ont touché plus de 83 millions d’euros en 2016, via le fonds de financement du dialogue social, dont près de 19 millions d’euros pour la CGT, d’après un rapport récemment publié.          Le jackpot ! 122,8 millions d’euros ont été partagés en 2016 entre syndicats et patronats, via le fonds de financement du dialogue social, selon le rapport annuel de cet organisme créé en 2014 et qui sert à financer la gestion des organismes paritaires, ou encore la formation la formation syndicale des salariés. Un chiffre en augmentation de 7% comparé à 2015… et qui a surtout bénéficié aux organisations syndicales.

Grosse subventions a des associations  qui ont créé la haine et le racisme, SOS Racisme, le MRAP.                   Un pognons de dingue pour les très riches pour les pays étranger, pour L’Europe pour les trains de vie du gouvernement.

https://www.capital.fr/economie-politique/plus-de-600-hauts-fonctionnaires-mieux-payes-que-le-president-de-la-republique-1266290  pour  ces fonctionnaires qui crée la misère le gouvernement trouve de l’argent