Escroquerie envers clients SFR

De nombreux escrocs pullulent sur Internet pour tenter d’intercepter vos données de Carte Bancaire. Dans le jargon internet, on appel cela le « pishing« .  Les techniques s’affinent de mieux en mieux, et si l’on n’est pas vigilent même une personne habituée à tous ces rouages néfastes d’internet peut s’y laisser prendre.

Cela a faillit être mon cas récemment après avoir reçu un email se faisant passer pour SFR, et me signalant qu’un incident avait empêché le prélèvement de ma dernière facture. J’utilise un téléphone fonctionnant avec cet opérateur, je n’ai donc pas immédiatement vu la supercherie. Je précise par ailleurs que, le courrier email est écrit de façon à ce que non seulement les détenteurs de téléphone SFR se fassent berner, mais aussi ceux qui posséderaient une NEUFBOX de SFR.

Voici une copie de cet email dont vous devez vous méfiez si par malheur vous le receviez :

Comment reconnaître que cet email est frauduleux ??

_ Tout d’abord l’auteur de ce courrier a laissé traîner une toute petite erreur, insignifiante et qui constitue pourtant déjà un indice.

En passant le curseur de votre souris sur l’image SFR en haut à gauche, un texte apparaît. Visiblement il manque une lettre dans le premier mot, mais on devine aisément de quoi il s’agit : « Crédit Agricole » !! On peut donc déjà supposer que ce document est issu de la modification d’un ancien document, qui lui visait à escroquer les clients de cette banque …

 

_ Continuons : nous passons à présent le curseur de notre souris au-dessus du texte « Cliquez ici« , mais sans cliquer dessus comme indiqué. Selon votre navigateur et sa version (firefox, internet explorer, google chrome, safari, …) vous verrez ou non apparaître un autre texte dessous ou en bas de votre écran, correspondant au « lien internet » vers lequel pointe ce texte. Sinon, la plupart du temps avec un clique droit (toujours au-dessus du texte « Cliquez ici« ), vous devez avoir un menu déroulant vous proposant l’action « Copier l’adresse du lien ». Dans le cas de notre email frauduleux, celui-ci veut nous rediriger vers la page :

http://neufboxeservice.altervista.org/client/sfr.fr/connexion/loginAction.action.php?cmd=login&forwardUrl=https%3A%2F%2Fmoncompte.neuf.fr%2Fmoncompte-webapp%2Fmoncompte%2FgererOffre%2FgererOffre.action%3FidSso%3D%23%23SSOID%23%23&appId=ABONNESNEUF60b77658c1a12c0b81f31a12a731e19160b77658c1a12c0b81f31a12a731e191

(ATTENTION : je rappel, ne rentrez jamais vos coordonnées de CB sur cette page !!)

Le second indice, mais qui nécessite bien sur des connaissances un peu plus avancées en informatique, est l’écriture de cette adresse de lien. Elle est très longue, mais seul le début nous intéresse : http://neufboxeservice.altervista.org

Que pouvons nous en dire ?

– Que le site web nous dirige vers un domaine de premier niveau appelé « .org », ce qui nous en fait un troisième indice. En effet la société SFR se contact sur internet avec une adresse en « www.sfr.fr » en métropole et « www.sfr.re » à La Réunion. Autrement dit, cette société est enregistrée sur les domaines « .fr » et domaine « .re » et non sur le domaine « .org » !!!

– Que le site web nous dirige vers un domaine de second niveau appelé « .altervista », ce qui nous en fait un quatrième indice. En effet, comme dit juste avant, la société SFR se contact sur internet avec un domaine de second niveau « sfr » (dans sfr.fr ou sfr.re) et non sur « altervista » !!!

– Que le site web nous dirige vers un sous-domaine « neufboxeservice », qui n’a d’autre vocation que de nous faire écran de fumée, car ce qui importe n’est pas le sous domaine, mais les domaines de premier et second niveau. En d’autre terme, si l’adresse avait été « demosophie.altervista.org » ou encore « presidentielle.altervista.org », vous êtes dans ces deux cas toujours chez « altervista ». Rappelez-vous qu’une adresse internet se lit de droite à gauche et non de gauche à droite.

– Enfin pour finir, ouvrez à présent une autre page internet, et allez chez un prestataire de requête whois. Vous ne savez pas où allez ? Bon allez par exemple sur la page « http://whois.domaintools.com/« . Dans le champs « Lookup » entrez le domaine de second niveau suspect « altervista », comme ceci :

et enfin cliquez sur le bouton « lookup ». Voici les informations que nous pouvons lire :

Domain ID:D49746541-LROR
Domain Name:ALTERVISTA.ORG
Created On:22-Dec-2000 18:05:39 UTC
Last Updated On:22-Aug-2011 14:39:09 UTC
Expiration Date:22-Dec-2015 18:05:39 UTC
Sponsoring Registrar:Tucows Inc. (R11-LROR)
Status:CLIENT TRANSFER PROHIBITED
Status:CLIENT UPDATE PROHIBITED
Registrant ID:tuH0UUWJ9YfhgJEC
Registrant Name:Gianluca Danesin
Registrant Organization:Banzai Media S.R.L.
Registrant Street1:Via G.B. Vico 42
Registrant Street2:
Registrant Street3:
Registrant City:Milano
Registrant State/Province:MI
Registrant Postal Code:20123
Registrant Country:IT
Registrant Phone:+39.0289631293
Registrant Phone Ext.:
Registrant FAX:+39.0289631298
Registrant FAX Ext.:
Registrant Email : abuse_rs@altervista.it

En clair : le propriétaire du site est un certain « Gianluca Danesin« , travaillant pour une société du nom de « Banzai Media S.R.L.« , se situant dans la ville de « Milan » (Milano) … en Italie !

Si vous avez maintenant compris comment faire des vérifications sur la validité d’une page internet, et pour forger votre propre expérience, vous pouvez par exemple faire cette ultime vérification :

– allez sur le site français suivant : AFNIC

– faites une recherche avec le terme « sfr » , et pensez à sélectionner sur la même ligne l’option « .re »

– cliquez enfin sur le bouton « Rechercher »

Il ne vous restes plus qu’à constater que les informations affichées sont bien plus crédibles …

 

Nicolas Sarkozy veut instaurer la Carte Vitale Biométrique

Jeudi 8 mars Nicolas Sarkozy était l’invité de BFMTV et de RMC. Il présentait plusieurs idées qu’il mettrait en oeuvre s’il était ré-elu, et qu’à défaut il se retirerait de la vie politique. Oui, vous avez bien lu, la question lui a été posée deux fois : il se retirera de la vie politique s’il est battu ! L’autre élément important à retenir de cet interview, est certainement cette mise en place d’un fichage supplémentaire au compte de la Sécu. Selon certaines sources, nous serions à un total d’environ 70 fichiers de centralisation depuis 2002, alors nous n’en sommes donc pas à un fichage de plus … quoi que, une goutte d’eau peut bien faire déborder un vase !

Selon le chef de l’Etat, environ 50% des cartes vitales en circulation n’ont pas de photo, ce qui créerait une fraude massive venant tant de nos compatriotes, que d’étrangers venus bénéficier de notre généreux système de santé. Aucun chiffre n’est avancé concernant l’étendu de cette fraude, mais à en croire le chef de l’Etat il « nous doit la vérité » et met en place cette mesure pour notre bien. Aucun détail n’est non plus mentionné sur les données biométriques qui seront collectées sur cette carte, sur le coût de la mise en place (puisqu’il faudra probablement changer les lecteurs si on suppose que les empreintes digitales doivent être apposées en même temps que la carte, ou un lecteur d’iris pour les yeux, ou quoi que ce soit pour une certification biométrique).

Le premier inconvénient que l’on peut mentionner déjà sur une telle mesure, c’est que les personnes âgées ne pourrons plus envoyer leurs enfants, petit-enfants, voisins, ou quiconque pour récupérer leur médicaments. Elles devront se déplacer elles-même à la pharmacie !! L’inconvénient majeur, est bien entendu l’éternel risque de dérive que peut engendrer ces systèmes de fichage dont semble raffoler notre président-candidat …

Lettre Ouverte de Daniel Faivre à la Présidente du Conseil Général

Madame la Présidente du conseil Général,
.
.          Pourquoi un tel traitement, une telle injustice, vous en prendre au président du Syndicat des Familles d’accueil ? Pourquoi attaquer injustement une personne de cœur avec de faux reproches ? C’est la maison d’accueil la plus propre et la plus confortable de la réunion !
.         Je vais dénoncer cela auprès du Premier Ministre, et à tous les services de l’Etat qui vous envoient 6 millions d’euros pour les familles d’accueil, mais dont seul 100 000€ a été distribué pour la formation. Ou est passé tout le reste de cet argent ?? Je l’ai expliquer sur Radio Festival ce matin, et je vais également informer des milliers d’internautes sur la misère que subissent plus de 3000 personnes âgées, que le Département préfère placer dans des maisons marrons, qui lui coûte moins chère, plutôt que dans des familles d’accueil dignes comme-celle de Mr Achille Doyen dont vous voulez la tête. Les Ministères vont apprécier les informations que j’envoie également aux 577 Députés, les informant comment le Conseil Général de l’Île de la Réunion traite ces vieux a la Réunion.
.
.     Mr Daniel FAIVRE
.
.
Voici en copie de la lettre d’Achille DOYEN (Président du Syndicat des Famidac) :
                      5, Rue Sylvie Cadet 97425 LES AVIRONS Tél : 0262.347488 / 349393.
A Monsieur Albert MARIMOUTOU Directeur-Général Adjoint des Services Département de la Réunion.
(Fax : 0262.90.30.83).
.
URGENT :
.       A la demande de mon avocat, je sollicite la remise de la Commission Consultative de retrait d’agrément au mois d’avril prochain. En effet, des devoirs de constitution de dossiers (témoignages sous serment) de divers intervenants doivent être réalisés par un expert judiciaire pour étayer ma défense. Je me dois de vous signaler que pour les Actions de Santé de ST LOUIS, je suis déjà « condamné » sans avoir été entendu. En effet, ils ont contacté les assistantes sociales des cliniques environnantes pour leur indiquer que je ne possédais plus d’agrément ! Il est d’ores et déjà exclu que je me présente devant un « tribunal d’exception » sans mon avocat, vous en conviendrez aisément.
Dans l’attente de vos nouvelles, je vous prie de croire en mes sentiments distingués.
.
.      Achille DOYEN,

Voici comment nous pouvons améliorer notre pouvoir d’achat !

On m’a fait découvrir ce site récemment et il aurait été inconcevable de simplement le placer en lien sur la colonne de droite listant quelques sites dignes d’intérêt, tout en ommétant d’en parler un peu plus !

Le mouvement de grogne de ces quelques réunionnais ayant eut le courage de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, à savoir notre ras le bol de ces marges exorbitantes sur tout produit que nous consommons d’une part et d’autre part les monopoles, chasse gardée d’une poignée de richissimes personnes (toujours les mêmes), qui nous empêche toute réelle concurrence et explique ces abus de marge (la boucle est bouclée !).

Nous avions eu le droit à quelques baisses que nous avons nommés « baisse COSPAR ». Ceci n’a que temporairement calmé les esprits. Nous avons maintenant le droit a une baisse supplémentaire sur 60 produits sélectionnés lors des nouvelles « négociations » en 2012. A peine démarré, une majorité de personnes font déjà part de leur mécontentement sur ce nouvel accord. Pas besoin d’être devin, on peut à juste titre supposer que de nouveaux affrontements sociaux ne peuvent que se présager dans un avenir pas si éloigné !

Alors que pouvons nous faire pour éviter d’être des éternels soumis de ceux qui ponctionnent dans notre porte feuille, ainsi que du bon vouloir d’autorités de régulation qui semblent ne pas exister ?? Certainement plusieurs solutions s’offrent à nous, des plus virulentes aux plus douces, c’est à nous et à nous seul de décider ! Car quoi qu’en disent les appels aux calmes lancés par de hautes personnalités qui ne sont nullement impactés par le malaise que vit les classes sociales basses de notre société, si nous voulons en découdre car notre exaspération a atteint son paroxysme, nous n’avons aucunement besoin de leur accord pour leur mettre une raclée !! Ceci étant dit, nous avons la volonté d’éviter un chaos autant que possible, et de nombreux penseurs travaillent à des solutions qui nous seraient accessibles en ce sens. A condition que personne ne viennent nous mettre de bâtons dans les roues, en voici une qui mérite qu’on lui prête attention :

Créons notre centrale d’achat solidaire !

Vous voulez collaborer au projet, ou alors vous ne savez pas ce qu’est une centrale d’achat mais vous sentez que cette idée est prometteuse, n’hésitez plus, il est temps de passer à l’action. La première réunion se tiendra à Saint-Paul ce jeudi 8 mars 2012 à 19h00, suivi d’une seconde à Saint-Pierre le 15 mars, toujours 19h00. Faites passer l’info …

D’avantage de renseignements sur ce site : http://www.coop-solidaire.re/

 

Lettre Ouverte de Germain Dany au Préfet de La Réunion, au nom du Comité de la Réunion en colère

A l’attention de Monsieur le Préfet de la Réunion

Monsieur le Préfet,

La réunion subit depuis déjà quelques années une exagération sur les prix des produits du commerce par rapport à la France ce qui entraîne une très grande précarité au sein de la communauté réunionnaise.
Aujourd’hui nous nous mobilisons afin de combattre pour notre peuple, pour les anciens qui n’ont plus la force de lutter contre l’injustice et l’incompréhension de la baisse de notre pouvoir d’achat et pour l’avenir de nos enfants pour qu’on puisse tous vivre décemment!

Dans un même temps, nous nous apercevons que dans notre département, nous n’avons aucune transparence sur les tarifs appliqués, que les grandes enseignes ne privilégient aucun producteurs locaux. 

Nous n’en pouvons plus de ces injustices ! Nous voulons retrouver notre pouvoir d’achat et surtout vivre au lieu de survivre ! 
Nous avons bien conscience que vous avez fait un geste mais il n’est pas suffisant et loin de l’être ! Les prix augmentent mais ni nos aides, ni nos salaires ne suivent le même rythme !! C’est une réalité, une grande majorité de la population réunionnaise n’y arrive plus.

Pour cela nous demandons : Une baisse bien plus conséquente sur les produits de 1ère consommation, sur le coût de la vie en général sur notre île afin que chaque personne puisse vivre un minimum raisonnablement. 

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, nos sincères salutations.

Comité de la Réunion en Colère

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Cette lettre à été écrite dans l’intention d’en faire une pétition. Pour signer la pétition, cliquez ici  <——